Quand le burger monte en grade

L’humble burger monte en grade. L’époque où le burger correspondait nécessairement à une galette de bœuf haché garnie des sempiternels condiments et glissée dans un petit pain à l’allure anémique est bel et bien révolue. Les Canadiennes et les Canadiens recherchent plus que jamais un burger de catégorie supérieure, soit un burger aux ingrédients étonnants, garnis de condiments de haute qualité et de sauces distinctives, le tout servi dans un pain de boulangerie artisanale. Et les restaurateurs canadiens répondent à l’appel. De fait, depuis 2009, la quantité de burgers de spécialité offerts n’a cessé de grimper, et ceux-ci figurent au menu de plus de 60 % des restaurants à service complet*.

Comment optimiser un burger?

Les burgers d’aujourd’hui débordent d’ingrédients et de goûts tendance qui s’adressent aux palais canadiens, toujours plus raffinés. Tout part de la base protéinée. Le bœuf haché reste toujours populaire, mais les consommateurs n’en ont que pour la qualité et le goût. Pensez à servir du bœuf Angus ou un autre bœuf de qualité nourri au pâturage. Mélanger le porc et le bœuf hachés vous assure d’une galette juteuse tandis que le dindon ou le poulet hachés jouent avec éclat les divins choix minceur. Et que dire d’un champignon portobello grillé qui tient lieu de galette étonnamment polyvalente pour les amoureux des burgers végé?

La sauce qu’il faut pour l’optimiser

Avec la multiplication des sauces exclusives offertes au Canada, c’est un jeu d’enfant de trouver le complice parfait de votre chef-d’œuvre. Mayo et aïoli aromatisés, délices d’inspiration méditerranéenne et italienne allant au-delà du pesto et de la sauce marinara rattrapent en popularité les sauces plus traditionnelles. Et le choix d’ingrédients augmente sans cesse, qu’il s’agisse de l’habanero extra piquant ou du wasabi. Quant aux sauces d’inspiration chic-ethnique, elles empruntent des parfums d’Afrique et de Corée, et que dire des produits à tartiner, par exemple la tapenade et le chutney? Les possibilités de faire passer votre burger dans la catégorie supérieure sont illimitées.

Les garnitures un brin spéciales

Au moment de donner au burger ses lettres de noblesse, les légumes et les garnitures de haute qualité jouent un rôle essentiel. Oubliez la laitue iceberg et remplacez-la par la roquette au goût poivré ou une salade de chou bien croquante. Laissez tomber la tranche de tomate, choisissez plutôt une abondance de poivron rouge rôti ou une tranche d’ananas grillée. Exit le cheddar! Essayez le gouda fumé ou le brie au moelleux goût de beurre. La seule limite, c’est votre imagination.

Ce qu’on voit d’abord compte tout autant

Un burger haut de gamme a besoin d’un petit pain à sa mesure. Pour bien mettre en valeur ce qui se trouve à l’intérieur, les chefs se tournent de plus en plus vers des choix non traditionnels : petit pain bretzel, brioche, pain au levain ou ciabatta. Beurrer et griller le petit pain protège la croûte tout en emprisonnant, jusqu’au moment d’y mordre, la tendre fraîcheur à l’intérieur.

À présent, les Canadiennes et les Canadiens s’attendent à plus de leur burger et en conséquence, ils sont aussi prêts à payer plus pour assouvir leur passion. Profitez de la tendance, ajoutez, vous aussi, un burger de catégorie supérieure à votre menu.

*Source : MenuMonitor, mis en ligne par Technomic, 2013 .

comments powered by Disqus