L’alimentation générationnelle : une affaire de goût

Generational Eating

L’alimentation générationnelle : une affaire de goût

Ensemble, la génération du baby-boom et celle des post-boomers dépensent près de 60 % de la somme consacrée aux services de restauration au Canada. Constituant actuellement la tranche d’âge de 45 à 64 ans, nos emblématiques boomers vieillissent. Selon le point où ils se trouvent entre 18 et 34 ans, les post-boomers font leur entrée officielle dans le monde des adultes ou l’ont déjà faite. Il n’est donc pas étonnant que lorsqu’il s’agit des établissements de restauration qu’ils préfèrent et de l’expérience qu’ils souhaitent y vivre, ces groupes se trouvent aux antipodes. En comprenant en quoi ils se distinguent, il vous sera plus facile de les cibler avec efficacité.

Tout est question de l’endroit

Les boomers et les post-boomers n’ont pas les mêmes critères lorsqu’ils choisissent le restaurant où ils s’attableront. Les premiers préfèrent les restaurants à service complet (RSC) et sont plus enclins à visiter un restaurateur indépendant. Au contraire, les seconds se tournent d’emblée vers les restaurants à service rapide (RSR) et de ce fait, les chaînes les attirent davantage.

Étant donné l’étape de la vie à laquelle ils en sont, le goût, la fraîcheur, le côté santé et nutritif et les petits plats maison offerts au menu sont d’autres facteurs qui influencent les choix de nos boomers. Pour les post-boomers, tout est question de temps, de nouveautés gustatives passionnantes, de bas prix et de mobilité.

De tout pour faire un monde

La plupart des boomers et des post-boomers affirment avoir du plaisir à découvrir des aliments aux goûts nouveaux de temps à autre. Mais les post-boomers sont les plus susceptibles de se déclarer blasés des plats ordinaires qu’ils s’attendent à trouver partout. De fait, 99 % de ceux-ci disent qu’ils aimeraient bien que les restaurants offrent des aliments aux combinaisons de goûts variées, tandis que seuls 72 % des boomers sont de cet avis. Voici certaines des autres différences qui caractérisent les post-boomers et les boomers :

  • Quand ils évoquent ce qu’ils aimeraient voir au menu plus souvent, les post-boomers parlent d’ail, de chipotle, de jalapeno et de teriyaki.
  • Les boomers affirment être plus concernés par les choix santé; ils souhaitent retrouver des repas faibles en gras, voire sans gras, et des choix sans sucre au menu.
  • Alors que 78 % des post-boomers sont tentés par les goûts et les mets ethniques, seuls 47 % des boomers disent l’être.
  • Des post-boomers, 92 % désirent découvrir des nouveautés gustatives, ce à quoi seulement 53 % des boomers aspirent.
  • Parmi les post-boomers, 77 % aiment les fusions gustatives, soit inspirées de plus d’un type de cuisine, alors qu’à peine 63 % des boomers en sont adeptes.

Mise au point du menu

Les données semblent converger : les goûts ethniques et innovants sont ceux qui attireront le plus les post-boomers. Les établissements qui cherchent à fidéliser cette clientèle plus jeune doivent miser sur un goût d’aventure et proposer des découvertes gustatives hors des sentiers battus. La recette de pizza au poulet à la mode de Bombay propose des parfums épicés et ethniques qui ne manqueront pas de ravir le palais des post-boomers.

Les établissements recherchant la compagnie des boomers feraient bien de s’en tenir davantage à la tradition. Mais il ne faut pas oublier que même s’ils sont moins aventureux, les boomers aiment eux aussi découvrir des nouveautés. Alors, pourquoi ne pas réinventer de grands classiques en y ajoutant des accents gustatifs innovants comme ceux que cette recette de sandwich barbecue au bœuf et au cheddar dans un pain pita met en vedette?

En gardant les préférences des boomers et des post-boomers à l’esprit au moment de planifier votre menu, vous les séduirez à coup sûr de sorte qu’ils s’attableront chez vous encore et encore.

*Toutes les données ont été gracieusement fournies par le NPD Group inc.